Astreinte, travail de nuit, isolé

Dans le cadre de vos activités, vous pouvez être amenés à intervenir en horaires décalés, d’astreinte ou de nuit, voire sur des sites « sensibles ».
Dans ce cas, vous devez vous signaler au CRC (Centre de Relation Client) et activer le STI (Suivi du Travailleur Isolé).

Consignes :

  • Je dispose des moyens et messages d’alertes appropriés (CRC, STI).
  • Je signale ma présence en cas d’intervention chez un client.
  • Je ne dépasse pas plus de 10 heures de travail par tranche de 24 heures.
  • Je signale toute difficulté majeure dans la réalisation de mes missions à mon supérieur hiérarchique ou à la DRH (Direction des Ressources Humaines), ;le cas échéant.
  • Je me retire de toute situation à risque et exerce mon droit de retrait.

astrient2

astrient1

Mode opératoire suivi du travailleur isolé :

  • Le Suivi du Travailleur Isolé, ou STI, vise à assurer un accompagnement des techniciens en situation de travail isolé en maintenant un lien entre les techniciens et les téléopérateurs du CRC.
  • Le STI est activable à tout moment par les techniciens via le HOLD et le CRC.
  • Son activation permet aux techniciens d’indiquer, via le HOLD ou directement au CRC, les durées prévues de déplacement et d’intervention (durée globale ou pas à pas).
  • L’activation de ce « lien d’échange » impose au CRC de garder le contact régulièrement avec les techniciens en effectuant des appels téléphoniques vers les techniciens pour lesquels les délais STI sont dépassés.
  • En cas de dépassement des délais du STI et de non-réponse du technicien aux appels téléphoniques, le CRC transfère les éléments à la hiérarchie (jour) ou à l’astreinte d’encadrement (SIU) qui pourra déclencher une opération de recherche et, au besoin, de secours.

 

Le STI est obligatoire pour les interventions en astreinte ou sur les sites sensibles. Attention, tout défaut d’utilisation correcte du STI, comme la non-activation du GPS, l’absence de renseignement ou des durées d’intervention incohérentes avec la réalité, sera assimilé à un défaut de port d’EPI.